Traverser l’Europe par sustentation

Traverser l’Europe à la vitesse du son ? Un rêve qui n’est pas nouveau. La société néerlandaise Hardt est en train de faire de ce rêve une réalité et nos ressorts pneumatiques sont de la partie.

Hyperloop

Se réveiller à Stockholm pour s’endormir le soir même à Madrid, à 3 000 km de là. Cela n’a plus rien d’exceptionnel à l’heure de la mondialisation, et depuis longtemps. Les déplacements professionnels longue distance sont désormais monnaie courante. De même, les livraisons de colis en 24 heures vont de soi et ne relèvent plus uniquement d’un service d’excellence. Plus les distances à couvrir sont longues, pour les personnes comme pour les marchandises, et plus il faut être vigilant sur le choix du mode de transport. Elon Musk a dévoilé en 2013 son concept d’Hyperloop : un chemin de fer à sustentation magnétique capable de transporter des voyageurs et des biens dans des tubes, à une vitesse de 1 200 km/h. Un système de transport qui se veut efficace et durable. Une vision proche de devenir réalité.

Des contrôles jusque dans le moindre détail

Ouverture officielle de la piste d’essai de Delft, aux Pays-Bas.

Notre partenaire néerlandais Hardt nous a fait part d’une excellente nouvelle : la première piste d’essai Hyperloop européenne est désormais opérationnelle. Ce circuit de 30 mètres de long a été mis en place à Delft, ville du siège de la société Hardt. Dans un avenir proche, des capsules vont être propulsées dans les tubes et pourront même changer de direction sans perdre de vitesse, grâce à une technologie d’aiguillage inédite. Il ne s’agit pour l’instant que d’une piste d’essai, mais l’Hyperloop devrait, à terme, s’inviter dans l’infrastructure des transports publics et permettre de rallier Stockholm à Madrid en moins de trois heures. À titre de comparaison, il faut environ quatre heures en avion, au prix d’une consommation d’énergie nettement plus importante.

Air spring

Nous avons la chance d’aider Hardt à mettre au point la mobilité de demain. « Dix de nos ressorts pneumatiques contribuent à maintenir en place le châssis sophistiqué des capsules en toute sécurité », se réjouit Manuel Mosich, spécialiste des ressorts pneumatiques industriels. Et son collègue, Christoph Zander, en charge de l’innovation, de compléter : « c’est un projet absolument passionnant, notamment parce qu’il s’agit d’un mode de transport durable. C’est pourquoi nous apportons notre soutien à Hardt depuis le tout début. »

L’Europe ramenée à l’échelle d’une petite ville

Cette nouvelle est d’autant plus réjouissante que la piste d’essai marque une véritable avancée dans les travaux entrepris par Hardt ces deux dernières années. L’entreprise ne manque d’ailleurs pas de projets à très court terme, puisqu’elle devrait créer un centre Hyperloop européen dans les deux ans à venir. Ce centre devrait héberger la recherche et le développement, une exposition, un centre événementiel et une piste d’essai de trois kilomètres de long. Il devrait rassembler toutes les activités européennes concernant le projet Hyperloop, et notamment permettre aux entreprises partenaires de tester leurs véhicules à grande vitesse sur site. Le but ? Standardiser l’infrastructure Hyperloop à l’échelle européenne.

Christoph Zander

Christoph Zander est chargé de promouvoir nos ressorts pneumatiques innovants et a eu l’occasion de collaborer à ce titre avec Hardt :

« Nous sommes ravis des progrès actuels en matière de voyage express et très fiers que nos produits participent d’une application aussi novatrice. »

Si tout cela doit effectivement déboucher sur un réseau de transport opérationnel qui relie les villes et les habitants de l’Europe 24 h/24 h, nous pourrons largement nous affranchir des distances. Les voyages se feront plus économiques, mais aussi plus respectueux du climat. Les déplacements seront si courts que le continent sera réduit à l’échelle d’une petite ville. Hardt est à la recherche d’un emplacement adapté à son futur centre. Et qui sait, nous pourrions bientôt être en mesure de prendre le petit-déjeuner à Stockholm et de dîner à Madrid. 

The First European Hyperloop