Un soutien multiple dans la lutte contre le coronavirus

La pandémie de Covid-19 oblige le monde entier à repenser ses actions, à un rythme et à une échelle que nous n’aurions jamais cru possibles auparavant. Au début de la pandémie, de nombreux blocages sont apparus : les masques de protection étaient rares, une grande partie de l’économie mondiale était au ralenti, et les transports publics ont parfois été à l’arrêt. Dans ce contexte, l’engagement, la flexibilité et l’initiative ont constitué un soutien capital au maintien des soins médicaux et, dans une certaine mesure, de la routine quotidienne.

Nos tubes sauvent des patients dans une région en crise

Malgré des capacités de production réduites, nous avons produit des tubes basse pression pour le secteur italien de la santé.

Ayant été fermé en raison de la pandémie de coronavirus, notre site du nord de l'Italie à Daverio, par exemple, a redémarré la production, pour fabriquer des tubes dont le secteur médical a un besoin urgent en Lombardie. « Cela nous permet de soutenir le secteur médical », explique Marco Tamborini, responsable italien de la production des tubes.

Nos tubes transportent l’air et les gaz médicaux, pour les respirateurs par exemple. Le client est la société Flow-meter, basée à Bergame, ville fortement touchée par la pandémie de coronavirus. « Nous avons reçu de nombreux remerciements de la part des hôpitaux », rapporte Roberto Paratico, directeur de Flow-meter. « Sans partenaires fiables, un approvisionnement continu serait impossible. »

Des housses antibactériennes livrées aux hôpitaux en un temps record

Les 50 chariots brancards mis à disposition à l’hôpital de campagne au parc des expositions de Hanovre.

Hanovre n’a pas été touchée aussi durement que Bergame. Pourtant ici aussi, de très courts délais d’action ont été nécessaires : la cellule de crise de Basse-Saxe avait besoin de 50 chariots brancards dans un délai de deux semaines pour mettre en place un hôpital de campagne au parc des expositions. Nous avons heureusement été en mesure de fournir rapidement les housses nécessaires. Ainsi, notre client, la société K. H. Dewert, basée à Bielefeld, a pu fournir les lits en seulement huit jours.

Afin d’accélérer la fabrication, des bénévoles et des entreprises publiques se sont attelés à la tâche, de même que l'armée allemande. « Nous sommes heureux d’avoir pu apporter notre contribution », explique Bruno Lehmann, responsable des revêtements de rembourrage et des matériaux de surface pour meubles.

Bruno Lehmann Bruno Lehmann est responsable chez Continental des matériaux de surface pour l’intérieur pour les usages commerciaux et l’habitat :

« Nous sommes très heureux d’avoir pu apporter notre aide aussi rapidement et ainsi contribuer à la sécurité des soins médicaux. »​
 


Le revêtement synthétique skai Pandoria Plus, que nous produisons à Weißbach, a été développé spécialement pour le secteur médical. Sa surface empêche la prolifération des bactéries et autres micro-organismes. Il présente également une grande résistance aux désinfectants. Ainsi, le coronavirus peut être éliminé de manière fiable par une désinfection régulière des surfaces.

Un besoin urgent de visières de protection en plastique transparent

Le matériau utilisé pour les visières de protection sert normalement à la fabrication de vitres de cabriolets.

Notre site de Winchester s’est lui aussi mobilisé extrêmement rapidement. Pour lutter contre la propagation du Covid-19, nos collègues sur place produisent chaque jour plus de 6 000 visières de protection en plastique transparent dans les conditions de protection sanitaires les plus strictes. Ce matériau est normalement utilisé pour la fabrication de vitres de cabriolets et de toits et auvents de bateaux.

Une fois le personnel équipé, des dons ont été faits aux pompiers locaux, aux secouristes, à la police et aux établissements de santé locaux. La capacité de production est en augmentation pour assurer l’approvisionnement d’autres hôpitaux et organismes de secours.

L’entraide et la solidarité en période de pandémie prennent de nombreuses formes et nous continuons à apporter notre contribution.

Paroi de séparation en plastique comme protection contre les infections dans les voitures 

La paroi de séparation en film plastique transparent pour voitures peut être installée dans le véhicule en quelques étapes simples et minimise la propagation des coronavirus.Dans la lutte contre le coronavirus le masque protégeant le visage n’est pas le seul équipement que produit l’usine de Winchester aux Etats-Unis : en cette période de pandémie, de nombreuses personnes ont délaissé le bus et le train pour se tourner vers les transports privés – la voiture était la tendance. Le nouveau concept pour protéger les conducteurs et les passagers des voitures du coronavirus : un film plastique transparent. C’est pourquoi nos collègues ont construit une paroi de protection qui se monte entre le siège du conducteur et la banquette arrière à l’aide de sangles réglables et en quelques manipulations seulement. Elle peut être installée dans n’importe quel type de véhicule et permet de limiter la propagation des virus par les aérosols présents dans l’air à l’intérieur du véhicule. Bien que les passagers soient séparés les uns des autres par cette paroi, ils ne sont pas gênés pour communiquer entre eux ni même pour profiter de la climatisation. 

« Le secteur du transport de personnes, bénéficie désormais de notre innovation. Pour les taxis, les VTC, ainsi que pour d'autres solutions de covoiturage, la paroi de protection peut accroître la sécurité dans l'habitacle », explique John Duncan, directeur commercial. Continental distribue le film directement aux clients finaux aux États-Unis via Amazon.